« Nous avons équipé 6 300 ateliers en aluminium» l’un des anciens producteurs en industrie aluminium en Algérie. Il s’est largement pris de l’ampleur sur le marché national. Armé d’avantages en compétition et en rigueur, le groupe s’est fait de belles conséquences sur l’emploi et la production. Dans cette interview, son manager, Billal MOUSSAOUI, nous parle de l’évolution de son usine en termes de production, de maintenance et de formation.

– Algérie360.com

https://www.algerie360.com/nous-avons-equipe-6-300-ateliers-en-aluminium/

Moussaoui groupe 

L’Econews : Vous êtes l’un des premiers producteurs en industrie aluminium en Algérie.  Parlez-nous de l’évolution de votre marché.

Billal Moussaoui : le groupe Moussaoui est spécialisé dans la fabrication de machines à outils. Ces dernières sont utilisées pour la coupure de métal, de l’aluminium ou de PVC. Nous assurons également la distribution à travers notre société pro-distribution. Un atelier dédié à la maintenance est aussi service de notre clientèle. Nos principaux partenaires sont des Italiens et Autrichiens. Lesquels nous fournissent de la matière première (métal et plastique industriel). L’usine est installée dans la région de Boufarik et étendue sur une superficie de 11 000 M2. La firme dispose d’un centre de formation doté d’outils certifiés aux normes allemandes (technologie performante et système 3D). Le centre accueille des stagiaires et apprentis qui ont suivi des formations professionnelles. En fait, nous voulons faire de ce centre un espace méthodologique pour faire profiter les jeunes de cette région. Alimenter le besoin du marché national en cette matière et le secteur de l’industrie en général fait partie de nos principaux ambition.

L’usine  diversifie sa production. Elle distingue environ 27 produits. L’usine fait environ 35 000 machines à usage  manuel et à  coupe du rond à béton. Pour ce qui est de machines à tronçonneuse l’usine fabrique un volume de 1 500 unités par an. Notre part de marché représente 80% de la production nationale. Durant son existence, Moussaoui groupe a équipé environ 6 300 ateliers en aluminium et PVC.

Etes- vous présent au niveau international ?

Effectivement, nous exportons vers quelques pays de l’Afrique, de l’Europe et de l’Asie. La quantité destinée à l’export n’est pas vraiment importante et c’est pour cette raison que nous nous sommes mobilisés avec une équipe performante dans le but de promouvoir cette destination. Nous avons, d’ailleurs, consacré une cellule d’étude et d’activité qui prenne en charge le développement de ce créneau. Pour rester en contact permanent avec le monde extérieur, nous participons à des manifestations internationales du haut niveau et nous exposons dans plusieurs pays. Notre présence au séminaire d’information sur l’industrie plasturgique qu’avait organisé l’ambassade d’Autriche à Alger est une preuve de notre enthousiasme et volonté d’aller de l’avant dans ce métier.  Nous répondons à toutes manifestations qui nous offrent la possibilité d’apprendre et de mettre à niveau notre industrie.

Qu’en est-il de vos projets dans l’avenir ?

Nous comptons développer un projet dans le domaine de la fonderie de  l’aluminium et du métal. Lequel nous souhaitons réaliser dans un cadre de partenariat étranger. Le projet est en cour d’études et programmé pour 2017. Le but en fait c’est d’assurer la sous-traitance de notre industrie et minimiser les dépenses liées à cela. La sous-traitance nous coûte chers. Nous dépensons près de 4 millions d’euros seulement dans la pièce que nous importons de l’étranger ou que nous achetons de chez quelques producteurs locaux. Notre stratégie commerciale consiste en la promotion de notre label Moussaoui. Car c’est grâce à notre qualité de production et notre savoir-faire que nous avons pu maintenir notre clientèle pendant 38 ans .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *